Le souvenir du plaisir

Quand on a gouté au plaisir, son empreinte grave nos sens. Du parfum des lieux à la douceur du soleil qui se pose à l’horizon en passant par le chant des oiseaux tout émoustillé par le nouveau grain de lumière, tout notre corps se souvient. J’avais lu il y a longtemps « Notre corps ne ment jamais ». Ce livre m’avait permis de comprendre les messages de mon corps. Aujourd’hui, après deux fractures à la même jambe et une petite, vraiment petite promenade de convalescente, je me dis que le corps est absolument merveilleux. Il se souvient de tout ! Merci la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page