Du bon sens en toutes choses

C’est la mésaventure arrivée à une habituée de mes ateliers qui vient mettre l’eau au moulin de ce post. Voulant bien faire (Aie, déjà il ne faut pas oublier que « le mieux est l’ennemi du bien »), elle a expérimenté toute une série de protocoles chamaniques pour se libérer de ses valises. Elle les a enchainés les uns derrière les autres pensant se débarrasser une bonne fois pour toutes des peurs, angoisses et autres souffrances. Pour appréhender le résultat, je vous laisse imaginer un instant ce qui se passerait dans votre estomac et votre système digestif si vous ingurgitiez toutes les recettes d’un livre de cuisine !

Aujourd’hui on peut trouver très facilement des recettes de magie noire et de sorcellerie. Le problème c’est que quand on joue avec le feu, on risque de se brûler. Les personnes tentent de comprendre avec leur esprit de la 3ème dimension, alors que ces énergies interviennent dans des plans plus subtils et imperceptibles aux non-initiés. Le candidat sans le savoir autorise l’ouverture de portes et il se retrouve très rapidement dans un corps qui ne lui appartient plus. Il n’est plus maître de lui et devient un hôte indésirable au dedans de lui-même. Flippant, non ?!

Le chemin de la guérison est complexe, car il faut trouver le guérisseur ou le travailleur de lumière qui saura libérer la personne, en renvoyant ces entités avec amour et respect, en refermant les portes, en rétablissant l’énergie… tout en se préservant lui-même, car sinon il peut à son tour être grillé énergétiquement. Cela m’est arrivé par le passé, depuis j’ai appris et je sais faire. Pour autant, je ne soigne pas tout le monde, chacun doit être responsable de ce qu’il fait ! Et surtout : Il faut vouloir guérir pour guérir 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page