Chandeleur – Imbolc – Brigid

  • Aux origines de la Chandeleur

40 jours après Noël, le 2 février, c’est la Chandeleur ou Imbolc, selon nos ancêtres celtes. Fête dédiée aux femmes, aux prêtresses, à la Déesse-Mère et plus précisément à Brigid, déesse du feu, de la sagesse et de la poésie. Elle célèbre la fertilité, la lumière revenue et la promesse de prospérité.

  • La promesse du printemps

A mi-chemin entre le Solstice d’hiver et l’Equinoxe de mars, les jours commencent à rallonger de manière visible, prémices de l’arrivée du printemps. Les premières fleurs percent, les agneaux, les veaux et les cabris voient le jour. Imbolc signifie « in milk » : on verse la première traite sur la terre pour s’assurer de bonnes récoltes, alors que dans certaines régions l’heure est déjà aux premières semailles. Comme pour encourager ce retour de la lumière en ce début de février, des feux sont allumés un peu partout, des bougies éclairent toutes les pièces et les parades aux flambeaux suivent des rituels de purification.

  • Les origines chrétiennes

Dans la mythologie chrétienne, Jésus est présenté au Temple, en d’autres termes : le moment est venu de partager le fruit de notre intériorisation, nos prises de conscience, nos compréhensions et révélations. A nous de voir comment cette nouvelle vision du monde ou de nous-même qui a germé en nous pendant les mois les plus sombres de l’année va pouvoir se manifester dans le monde extérieur. D’abord il s’agira de prendre conscience de ses composantes, puis de passer à l’action différemment. Nous avons jusqu’au 20-21 mars pour prendre des forces, pour nous préparer au grand renouveau du printemps.

  • Comment célébrer Imbolc ?

Pourquoi ne pas créer un autel dédié à la déesse Brigid ou à la Vierge de la Candelaria de Ténérife ? Cette dernière a pour origine une déesse-mère très archaïque vénérée par les anciens habitants des îles Canaries, les Guanches. Ornez votre autel de bougies, placez-y une soucoupe avec du lait et des symboles représentant le feu comme des épices. Et faites des crêpes !

D’après un billet publié en 2016 par Marie-Noëlle Anderson, femme chamane partie dans la lumière.  Une de ses dernières créations : L’oracle des Bardes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page